Aller au contenu

Kéwa

Membres
  • Compteur de messages

    723
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Kéwa

  1. @Vanslo Tu as ces sujets sur le CSTP qui pourraient t'inspirer. CSTP : apprenez à vos volontaires à devenir hypnotisables et CSTP : apprenez à vos volontaires à devenir hypnotisables 2. Pretalk et instructions. Il avait aussi fait des démonstrations filmées pour mieux se le représenter.
  2. Cool, c'est le principal ! Soit je propose d'autres phénomènes, soit je persiste selon la demande du volontaire. Tu ne le précises pas, as-tu utilisé les catalepsies et ancrages obtenus pour arriver à l'amnésie ? Par exemple (avec un peu plus de forme quand même) "pour décoller cette main, tu vas oublier pour la prochaine minute le chiffre 7." Généralement si la personne trouve le chemin logique, ou qu'elle ne le remet pas en question, ça devrait marcher. Peu importe ce que c'est.
  3. @Vanslo Ça s'applique autant aux livres malheureusement. Le livre "street hypnose", la voix de l'inconscient est très axé technique et débutant. Et de ce point de vue, quand on dit pas, on ne se trompe pas. (il y a peut-être quelques passages à critiquer dans le livre, ça fait longtemps que je ne l'ai pas repris. Mais c'est minime) Pour la technique, au pire elle sera inutile (peut-être contreproductive), donc pas trop de risque à piocher partout. L'expérience fera le tri. Si tu veux comprendre la "science" derrière, les mécanismes, je n'ai pas de bonnes lectures française (ou simple) à conseiller. Il y a une série de trois cours pour illustrer un peu le bazar que c'est : Les approches scientifiques de l'hypnose hypnologie 2019
  4. Ton portfolio est un site sur le blackjack ?
  5. Bienvenue ! Les techniques données sont sans doute efficaces. Mais les explications du pourquoi du comment etc, attention, ce n'est pas toujours fiable. (beaucoup de concepts datés ou très simplifiés) Quand la catalepsie se passe aussi bien (et pas que), sur le ton de l'évidence "tu sais, quand on décolle une main en hypnose, souvent l'effet va ailleurs. souvent c'est un pieds, voir les deux si l'effet était vraiment fort." (ou un lien "logique" similaire) Si tu as d'autres questions, n'hésite pas à remonter ou créer un sujet dédié.
  6. Si tu lis l'anglais, je viens de tomber sur ça (lien pour lire/télécharger) The Oxford Handbook of HYPNOSIS Theory, Research, and Practice. Ça semble assez solide et exhaustif. Sinon, tu as deux playlists assez intéressantes, une sur la suggestions et suggestibilité et l'autre sur les approches scientifiques de l'hypnose.
  7. @zaebas C'est normal quand on débute d'être dans le directif. Même en formation où tu apprends des techniques plus indirectes, tu commences par le direct, et l'indirect reste encore assez direct. Tout peut être une induction. Pour un exemple je dirais : On va faire appel à la partie de toi qui te permet de marcher sans tomber ni faire d'effort, celle qui bouge ta tête pour acquiescer, qui déplace ta main pour te gratter sans y faire attention. Pour ça, mets les deux mains tendu comme ça (mains aimantées). Observe l'espace présent entre ces mains et comment il va évoluer. Est-ce que tu sais déjà si l'espace va rétrécir ou s'agrandir ? C'est normal, maintenant dis moi, ça agit plus sur l'extérieur des mains, ou sur l'intérieur ?... Et maintenant que cette partie inconsciente à commencer à mettre du mouvement, elle peut aussi aller dans l'autre sens, et même amplifier l'état que tu commences déjà à avoir...
  8. Ça dépend, je trouve qu'il y a les deux courants qui existent. Et à mon regret, ceux qui communiquent le plus sont d'orientation spectacle plus qu'attentif, synchro et fin. C'est le contrat du spectacle. Mais je me demande quand même ce qu'il veut y voir, et ce qu'il y trouve.
  9. Je me demande ce que ça ferait un hypno de scène qui s'extrait des codes de l'hypnose de spectacle. À quoi ressemblerait ce spectacle. Savoir ce qui amène les gens ici, et ce qui leur plait. Perso le seul spectacle que j'ai vu (messmer), c'était surtout pour la technique au sens large. (et ça m'a été offert) La "seule" caractéristique de "l'état" d'hypnose, c'est de répondre à des suggestions. Si on ou la personne se suggère que dans l'hypnose il y a de la détente, il y en aura certainement. Après entre la culture pop', les spectacles et les reliquats de l’histoire, la détente et le sommeil, c'est bien imprégné dans l'imaginaire... Et je pense que c'est pour ça qu'en spectacle il y a tout un bagage de suggestions liées à la soumission, à l'involontaire etc.
  10. @kevin_ Cool, merci pour le partage.
  11. Bienvenue Tu as été motivé par quoi dans ton choix ?
  12. Ça dépendra de comment tu le suggères. Si tu passes ton temps à dire que c'est pas du sommeil, que la personne sera très éveillée en transe etc, ouais dors c'est pas forcément le mieux. Après si tu parles de sommeil hypnotique, que tu prends les codes du spectacle que tu fais des trucs "mystiques", vaudou, ça peut être adapté. Tu as un peu de temps quand même, mais plus tu en laisses, plus la personne peut trouver une autre solution que celle que tu attends.
  13. @zaebas Tu peux aussi te passer de la rupture si tu n'es pas certain à ce moment là. Sinon par exemple sur les mains aimantées, quand la personne sait qu'au moment où elles se touchent, elle ira encore plus en transe/autre. Si tu lui accélères les mains pour lui faire une rupture, elle doit déjà savoir à quoi se raccrocher comme instruction. Pour la fenêtre d'action, j'ai envie de dire que si tu le dis trop tôt, c'est le mot dors/autre qui devient la rupture. Si la personne est bien préparée, ça doit passer, sinon, ça dépend. Instinctivement je dirais pour le rythme, que sur une question "tu sais quoi ?" au moment du quoi arrive la rupture, et au moment où il se pose la question tu donnes le dors/autres.
  14. Si ça lui allait, c'est cool. Il a pu ne pas comprendre ou ne pas être d'accord et sortir de l'expérience.
  15. Ton volontaire te donne quoi comme feedback au moment du bras impliable ? Au moment des fesses collés et au moment de l'amnésie ? Qu'est ce qu'il ressent, où (localisation du ressenti), que se dit-il ? Certains volontaires, tu leur dis n'importe quoi avec un claquement de doigts, et ils le font. D'autres demandent de l'accompagnement pour vivre un effet. (Ça dépend du volontaire, du contexte et de plein d'autres choses. Congruence/charisme de l'hypno etc)
  16. Le plus simple reste de demander à son volontaire ce qu'il connait, s'attend à vivre et ressentir. Ce questionnement permet d'amorcer tes suggestions, de réorienter ses attentes. Par exemple : -Je vais dormir. -Non pas vraiment, ça serait pas très intéressant que tu dormes là maintenant, mais on peut encrer l'état d'endormissement, c'est à dire l'appeler sur commande. Comme plein d'autres états, le rire, la joie, l'énergie, ou la transe hypnotique. Cet état, tu le frôles régulièrement plus ou moins intensément. Quand tu t'ennuies et que tu pars dans ton imagination, le temps n'est plus le même pour toi, ton attention est ailleurs, explore d'autre réalités... Après tu peux dérouler n'importe quoi tant que ça semble logique et que la personne ne peux pas dire "c'est faux" -Tu sais la plupart des gens quand ils commencent à imaginer, leur corps répond. Ça commence par un sourire quand on pense à quelqu'un que l'on apprécie, ou saliver à l'idée de manger son plat favoris. Mais avec l'hypnose on peut aller plus loin; Certains voient leur bras lourd même parfois avec un objet dessus, d'autre c'est plutôt une sensation dans le bras qui se précise et change pour amener cette lourdeur, comme si chaque muscle était relâché, d'autre c'est une petit voix qui leur dit, ce bras est trop détendu, trop posé pour le soulevé, laisse le là. Et avant qu'on commence, tu te sens de quelle catégorie aujourd'hui toi ?
  17. Faire rougir une personne sur commande doit être marrant. Après pour un volontaire un peu plus aventurier, faire une montée d'adrénaline/sueurs froide avec une émotion plus forte doit se tenter. Je sors de formation, et on a fait un exercice comme celui là : J'ai demandé à mon opérateur de m'amener de la peur/terreur dans la main, ça a été rapide et pas vraiment amené au paroxysme, mais l'effet était déjà saisissant. (Je le ferrai pas avec tout le monde ça)
  18. Erickson relate une petite fille qui dilate une de ses pupilles sur commande. Elle imagine regarder une lumière avec un de ses yeux seulement.
  19. La rupture met la personne en "bug", comme quand tu restes bloqué un instant si tu penses ouvrir une porte en la poussant ou tirant. Dans le cadre, le discours préhypnotique et les suggestions qui suivent, il faut donner à la personne les info auxquelles se raccrocher durant la rupture. Pour rester sur la comparaison avec la porte, il faut que la personne trouve la pancarte "pousser/tirer" dans la fenêtre d'action de la rupture.
  20. Si ton volontaire à les mains qui bougent, restent collées, il y a de la "transe". Ça peut être ses attentes ou sa compréhension qu'il faut revoir. (prétalk/cadre/fusible) Tout phénomène est inductif, juste que l'induction formalise et donne un chemin clair. Pour le comment; comme n'importe quel autre effet que tu voudrais suggérer.
  21. J'ai seulement regardé leur contenu youtube pour le moment. J'ai trouvé ça sympa bien qu'un peu rapide. Les exercices semblent pertinents, mais je suis partagé par le format. J'aurais été plus sensible à quelque chose de purement technique à bosser après.
  22. J'aurais dû lire les deux sujets avant de répondre, pour plus de lisibilité je colle ça ici aussi. @julien-652 Sur la chaîne youtube de l'arche ils ont fait une petite série sur le sommeil qui se poursuit sur leur programme de psychonaute si ça peut t'aider un peu. Lien épisode 1, il existe deux épisodes d'intro avant celui là.
×
×
  • Créer...