Alicator

Membres

À propos de Alicator

  • Rang
    Apprenti street-hypnotiseur
  • Date de naissance 31/12/2000

Informations

  • Sexe
    Femme
  • Localisation
    Pau

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Merci ! Oui je t'avoues que ça m'a fait peur, d'où l'apprentissage de l'hypnose ! Avec du recul, j'ai compris que c'était seulement de l'auto persuasion ! Et t'inquiète pas, j'ai pas eu l'occasion de le revivre!
  2. Ahh tu as eu beaucoup de chance, et si t'as connu peu d'échecs je suppose que tu fais un bon hypnotiseur En fait je suis curieuse parcequ'on a à peu près le même âge, sauf que j'ai carrement peur de me lancer ! Tes seances de street, tu les fais tout seul ?
  3. Bienvenue ! Dans tes premières seances de street hypnose, tu arrivais à faire ce que tu voulais ? Ou tu as connu des fails ?
  4. Merci à tous, ça fait plaisir ! Ahaaa, crois-moi je pense qu'il a eu la peur de sa vie à cause de ça ! Merci. Je suis bien d'accord, et cette belle phrase je la ressortirai ! Merci d'avoir pris le temps de me répondre; en ce qui concerne l'hypnotiseur je n'ai aucune idée d'où vient le problème. Je pense sincèrement que c'était à cause de la fatigue, à un moment, l'avant dernière suggestion j'ai même beugué, il m'a dit que je ne comprendrais plus le français, sauf que, aucun rapport : j'arrivais plus à parler ! Donc sur cette soirée le problème devait venir de mon comportement, enfin c'est super bizarre... Il parlait vite oui mais c'est ce qui faisais l'intensité des paroles, et concernant les suggestions j'ai pas le souvenir de négatives... peut être" en tapant sur une épaule on rigolait, l'autre on était triste" mais genre rien de pire. Et puis... forcément je me suis inspiré de lui pour hypnotiser tu vois, je reprends un peu sa gestuelle ou quoi donc bon (même si je ne réutilise en aucun cas la pluspart de ses suggestions ou quoi, comme endormir quelqu'un en prononçant son prénom, jamais je proposerais ça !!). Disons que j'agis très différemment mais que les intonations, les gestes, le rythme sont ressemblants. Je n'ai aucun souvenirs d'un rappel à la réalité ou quoi... Sur le moment je reflechissais pas, j'avais juste envie que personne ne prononce mon nom et que j'aille dormir ! Mais tu sais j'pense qu'il aurait vraiment bien pu hypnotiser, mais qu'il lui manquait juste certaines notions. Après tout quand on apprend l'hypnose, est-ce qu'on s'attend réellement à se retrouver dans ce genre de situations ? Eh bien ! Ces surveillantes elles regardaient ça d'un air mauvais ? Et t'inquiète pas, déjà j'en fais beaucoup moins au lycée en pleine journée. En si peu de phrases j'en apprends énormément. Merci, j'avais jamais réfléchis de ce point de vu là. Mais cette de cette expérience on en retire quand même de bonnes choses, je suis bien d'accord, et ça a beau ne pas avoir été un de mes plus agréables souvenirs, c'est celui dont j'en retiens le plus de... de capacités ? Bon je sais pas en tout cas si c'était à le refaire, je le referais.
  5. Alicator

    Alicator

  6. Salut à tous, moi c'est Alice ! J'habite donc à Pau et je suis agée de 16ans. L'hypnose... L'hypnose c'est particulièrement nouveau pour moi, car c'est en quelque mois seulement que j'ai découvert, vécu et appris cet art... En fait c'est vraiment un contexte spécial, ça m'est tombé dessus un peu comme ça et apprendre à hypnotiser c'est devenu, on va dire nécessaire... Alors comme c'est une histoire particulière et un peu longue, je me permets de vous la raconter dans cette présentation (c'est un peu le principe après tout) : En fait tout à demarré cet été seulement, en colo; Y'avait... Bah un hypnotiseur ! De base ce genre de délire j'avais du mal à y croire... Pourtant j'ai voulu tester, du moins voir si j'étais receptive ( et j'ai pas été déçue) ! Alors on m'a hypnotisé, et ce pendant toute une soirée... Il s'est passé que très peu de choses marchaient sur moi à vrai dire, seulement les catalepsies et paralysies... Pourtant, pourtant quelque chose que tout le monde croyait improbable s'est déroulé : je suis restée coincée dans l'hypnose : En fin de soirée, j'étais fatiguée et la suggestion était que, quand je prononçais mon prénom je dormais. Sauf que l'hypnotiseur ne pouvait plus me sortir de ça ! Il avait beau m'endormir, me dire "ok c'est fini maintenant", à chaque fois je ne pouvais plus dire mon prénom sans m'écrouler par la suite. Et, pire que ça, tout le monde pouvait m'appeler ça marchait. Le son "Alice", ou encore "miss" m'endormait instantanément ! Impossible de résister, j'avais même pas le temps de dire "oh putain" que mon corps tombait par terre, comme évanouit... Au point que les animateurs voulaient appeler le Samu tout ça tout ça... Il m'a fallut une nuit de sommeil (la pire nuit de ma vie) pour sortir de ce délire... Pendant le reste de la colo, dire Alice ne me faisait absolument rien; mais j'étais juste à bout de force ! Je n'avais plus d'énergie ! Même pire, n'importe qui pouvait me faire des suggestions genre "je compte jusqu'à trois tu dors", ça avait le même effet que si un hypnotiseur expérimenté le demandait. Et sans l'hypnotiseur de la colo pour me réveiller tôtalement je restais des heures entières épuisée ! Bien évidemment c'est pas fini car après ces moment de fatigue intense j'ai commencé à paniquer... Et la veille du dernier jour, j'ai fait une crise de panique, de stress, de nerf, de spasmophilie quoi ! Parceque j'avais peur, que dans la vie de tout les jours n'importe qui puisse m'endormir comme ça, me vider de toutes forces. Enfin bref, les deux semaines se sont achevées, et rentrée chez moi, j'ai par message demandé à cet hypnotiseur de me donner des conseils pour apprendre... Figurez vous qu'il m'a carrément envoyer voir ailleurs... En gros je me suis retrouvée là, seule, avec un sentiment d'impuissance... Et c'était comme évident, le seul moyen pour en sortir c'était d'apprendre à le contrôler ! C'est alors que la beauté d'internet rentre en jeu : j'ai premièrement vu quelque vidéos, je suis tombée sur la chaîne YouTube de Satuf, qui m'a extrêmement aidé, puis sur ce site, d'où j'ai pu découvrir une partie de la voix de l'inconscient... Et surtout j'ai retenu toutes les intonations, la manière dont on m'avait hypnotisée pour le reproduire. Enfin j'ai "essayée" sur une amie, qui aujourdhui, de toutes les personnes avec qui j'ai pu faire des séances, en demeurre la plus réceptive. Alors en moins d'une semaine j'ai fait mes premières suggestions jusqu'à obtenir mes premières hallucinations. À la rentrée de première, au lycee j'avais ces notions de base, j'ai donc commencé à avoir une petite notoriété de "la fille qui hypnotise" et des fois pendant les pauses des personnes (que je connaissais pas forcément) venaient me voir pour faire des tests de réceptivité. Car aujourdhui, mise à part ma famille, en poussant le truc, j'arrive généralement à produire un minimun d'effets sur tout ceux qui le demandent ! Pour en conclure, je me suis permise d'apprendre premièrement pour ma santé, parceque (aujourdhui encore) si on me dit "dors !" Mes paupières vacilleront, mais j'arriverais à le contrôler. Je me suis permise d'apprendre parceque que cet été s'est déroulée une des plus rares et désagréable aventure d'hypnose possible ( je m'en souviendrais longtemps). Et en conséquent je pense pouvoir l'éviter, ou du moins l'arrêter. Enfin l'hypnose c'est quelque chose... parceque ça m'a donné une bouffée de confiance ! Un truc dans lequel je peux me changer les idées. Pendant une séance, peut importe la personne, l'instant se coupe du monde, et on peut tout oublier ! Et puis les petits coups de pouces genre changer les idées de ses potes, ou encore se destresser, voir s'endormir le soir c'est agréable... Voila, j'abuse totalement, c'est pas une présentation mais une biographie et j'en suis désolée ! Mais ces circonstances je voulais les partager, et pour ceux qui ont tout lu, merci.