1 1
DidierFC

Fusibles et catalepsie

Recommended Posts

il y a 48 minutes, alban a dit :

"quand je te dirais dors tu resteras stable sur tes appuis".

Celle-là oui, mais une pour l'émotionnel genre "tu ne vivras que des expériences positifs, tu resteras dans le présent uniquement" ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Très curieux a dit :

Fais confiance à ton intuition

 

L'intuition à toujours sa place tout comme la technique, il ne faut pas se borner à une bonne parole je pense... Ce qui m'intéresse avant tout via ce post, c'est les retours d'expériences car moi pour l'instant j'en ai peu pour pouvoir conduire au mieux et en sécurité les volontaires...

Enfin je dirais que l'intuition n'est développée à l'identique pour tout le monde, et par expérience elle n'a pas toujours raison. Ne fais-tu jamais d'erreurs derrière une action intuitive...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors ici, beaucoup de personnes vont t'apporter ce retour d'expérience, mais c'est leur expérience.  N'oublie pas de penser et réfléchir à ce qui est logique, ce qui te convient puis expérimente toi même parce que ce qui convient aux autres ne te convient peut-être pas.

 

Tout est bon à prendre, mais dans ta tête il y a aussi beaucoup de bon, rends toi compte de cela.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu as complètement raison, le problème chez moi est bien à l'inverse, je suis particulièrement difficile à convaincre. Il faut que je recoupe mille fois l'information pour identifier une bonne convergence avant de la prendre au sérieux, et après il faut encore que j'arrive à m'en convaincre...

Bon bref, on ne se refait pas et ce n'est pas le sujet...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 27 minutes, alban a dit :

Par le cadre que j'impose (le jeu), et de ce que je dégage (je ne parle pas de gaz ou de transpiration :lol: ), et de mon intention, la personne vit la séance à merveille. 

 

un collègue a eu un cas pendant la première formation, la fille s'est mise à pleurer, imagine les gents autour et l'image de l'affiche Street Hypnose. Tu en as jamais eu et moi non plus c'est cool, mais prendre une petite précaution ne mange pas de pain...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les fusibles n'empecherons pas les pleurs. Si des emotions sortent, c'est que la personne en avait besoin. Tout est toujours normal, faut montrer que tu es maitre de la situation et tu les accueillent a bras ouvert, comme tu le ferais pour un ami. Apres elle ira mieux. 

 

Si tu panique par contre, et que ca se sent, dans ce cas effectivement tu auras une mauvaise image.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si c"est le genre de chose qui te fais peur tu peux simplement dire : "et tu n'as besoin de vivre de cette expérience que ce qui et bon pour toi et va te permettre d'apprécier de belles choses, d'être bien... blabla..."

 

Tu choisis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En ce qui me concerne, je pose les fusibles pendant le prétalk et en voici 2 exemples: stable sur tes appuis et seuls les suggestions que tu souhaites passeront selon ta personnalité, ta morale et ton éthique!

 

Pas dit de cette façon (je l'explique, l'image et rajoute même de l'humour) mais l'idée est là.

 

Par la suite selon les suggestions (par exemple pour la suggestion du cocktail le meilleur qui soit), je rajoute toujours des fusibles (que les effets positifs de l'alcool) afin de garantir la sécurité et le bienêtre du/des volontaires...

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme Gribs, pendant le pré-talk j'explique que la personne ne vivra les choses que si elle souhaite les vivre. C'est aussi simple que ça.
Que si quelque chose la sort trop de sa zone de confort, elle sera totalement libre de le faire savoir et nous passerons à autre chose, si elle a envie de continuer.

 

Idem, quand je souhaite la faire "dormir", je précise qu'elle restera stable sur ses appuis.
La seule fois où j'ai oublié (m'étant un peu laissé grisé par sa réceptivité), la personne est partie directement en avant. Heureusement que j'ai pu la maintenir ! 

 

Petite anecdote :

Lors du week-end de formation, le dimanche je suis tombé sur une dame qui s'est mise à pleurer dès que j'ai commencé les tests de réceptivité et que'elle a commencé à lâcher prise.
Autant dire que je n'avais aucun recul sur ce genre de situation.

Dans ce genre de cas, ton intuition et ta bienveillance font le reste. Il faut se faire confiance.

J'ai passé plus de 2 heures à discuter avec elle pour la remettre dans un état plus convenable.

 

Au final, elle avait besoin de se confier plus qu'autre chose, mais après 2 heures de papotage, elle m'a dit que ça lui avait fait autant de bien que ces 3 années de psychanalyse !

Comme quoi...le bienveillance, la bienveillance, et la bienveillance ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

2 heures de papotage c'est plus de l'hypnose, mais du social que tu fais.;)

 

Je plaisante, je préfère faire une seule séance en street dans l'aprém et passer un bon moment, plutôt que de passer l'aprèm à accumuler les séances. Des fois il m'arrive de passer un super moment à discuter avec une personne qui cherche simplement à échanger sur l'hypnose, sans faire de séance.

 

La street pour moi n'est pas s'auto-satisfaire à réussir des phénomènes hypnotiques, mais surtout échanger, partager en expliquant que l'hypnose c'est pas si compliquer que cela.

 

Au fait, le fusible surtout prend le bon Ampérage, demande avant au volontaire sur quel voltage il est. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 1