Aller au contenu
Forum Street Hypnose

Prisci-Hypnotise

Membres
  • Compteur de messages

    269
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    3

Activité de réputation

  1. Upvote
    Prisci-Hypnotise ont aimé un message de Jean-Emmanuel dans je me présente   
    Tu sembles affirmer plus que de poser des questions.
    Étant donné tes précédentes réponses, tu m'as donné l'impression de ne pas du tout être ouvert à des avis divergents.
    De plus, ton texte est très difficile à lire...
  2. Upvote
    Prisci-Hypnotise a reçu une réputation de DianeV dans je me présente   
    Bonjour à toi et bienvenue =)
     
    Plusieurs choses dans ton message. Tout d'abord, le titre d'hypnothérapeute n'est pas protégé légalement. Par contre, effectivement, toute tentative de diagnostic, la gestion d'une anesthésie, le faite de dire que l'on peut guérir les pathologies somatiques et bel et bien un usage illégal de la médecine.  Les D.U dont tu parles existent et sont réservés au corps médical effectivement. Ceci étant dit, l'hypnothérapie n'a pas pour vocation de guérir une pathologie mais d'accompagner le patient. 

    Tant mieux que tu ne te considère pas comme un concurrent sinon, je pense que tu aurais concurrencé tout seul Au moins, c'est la victoire assurée, nous sommes sur un forum d'échange tout simplement.

    Hypnose et hallucinations ? Aujourd'hui, l'on sait qu'effectivement sous hypnose les suggestions passent comme telles, c'est à dire qu'elles sont perçues comme étant réelle. Pour autant, dire que l'on risque de bloquer une personne la dedans... Il me semble qu'il y a un monde. Aussi, ne reste pas bloquer dans une hallucination qui veut.. Si une personne a des tendances hallucinatoires c'est qu'elle a une pathologie auquel cas une simple parole, acte.. pourrait l'amener à décompenser et ce même à "l'état de conscience non modifiée". Aujourd'hui je ne suis pas sûre que l'on peut comparer l'état d'hypnose à la prise d'acide. Mais si tu as des recherches solides qui vont dans ce sens, je veux bien que tu m'en fasse part en privé. 
  3. Upvote
    Prisci-Hypnotise ont aimé un message de Jean-Emmanuel dans [Toulouse] Apaiser une phobie   
    Je veille (et surveille) et empêcherai l'émeute si jamais
     
    Je trouve toutes ces conversations très intéressantes personnellement. Et tant qu'elles perdurent avec la bienveillance nécessaire entre chacun, todo va bine
  4. Upvote
    Prisci-Hypnotise a reçu une réputation de Kerryl alias Pops dans Petit traité de la thérapie!   
    Personnellement, je pense qu'effectivement les médecins se réservent le droit de soigner et de le proclamer. Mais n'est ce pas légitime? N'ont ils pas les connaissances pour? Chacun à des compétences et c'est tant mieux. Il y a en a pour tout le monde ainsi.

    C'est vrai qu'en France le changement est difficile notamment quand il s'agit de psychothérapie mais la France et ses garde fous a aussi ses avantages. Le problème étant que l'on peut pas tout avoir! Reconnaissons que nous avons de la chance. Et apprenons à être des patients, dixit un de mes profs. 

    Quant à ma déontologie : Authenticité, chaleur, empathie, apport de connaissance et d'amusement. Et un peu de moqueries de temps en temps on a tous ses défauts
  5. Upvote
    Prisci-Hypnotise a reçu une réputation de Kerryl alias Pops dans Petit traité de la thérapie!   
    Hé oui, diagnostic et guérison appartient au corps médical. En pratique, je trouve ça pas plus mal, personnellement, quand je suis en stage avec la psychiatre et qu'elle doit annoncer à des parents que leur enfant a un autisme ou retard mental, je peux vous dire que je suis bien contente de ne pas avoir à le faire. 
     
    De plus, il y a plusieurs maladies dont on ne "guérit" pas et ou il s'agira d'apprendre à vivre avec.
     
    Enfin, ce n'est pas parce qu'une personne n'a plus de symptôme qu'elle ait guérie. Certains ont besoin d'aller plus loin que cela. 
  6. Upvote
    Prisci-Hypnotise a reçu une réputation de Kerryl alias Pops dans Petit traité de la thérapie!   
    Alors, c'est là que ça se corse un peu vrai dire. Guérison et hypnothérapie ne font pas bon ménage, ceux qui guérissent ou aident à la guérison sont des professionnels de la santé. Pour être rigoureuse, je vais plutôt parler d'indication thérapeutique et d'utilisation de l'hypnose. 
     
    L'hypnose est reconnue comme aidante notamment au niveau des troubles anxieux : Phobie spécifique (Peur des araignées et etc), phobie sociale, Trouble panique avec ou sans agoraphobie, Stress post-traumatique. Mais aussi dans le domaines des addictions et des troubles alimentaire. 
     
    Ceci étant dit, si l'état modifié de conscience est parfaitement maîtrisé,  l'emc peut être une aide dans les troubles plus graves comme les troubles psychotiques ou encore borderline. Cependant, dans ces cas là, il y a accord du médecin et une discussion dans le meilleur des cas. Mais bon, si le thérapeute connaît et maîtrise son sujet, il le fera instinctivement. Aussi, tu n'aurais pas (beaucoup?) de chance si une personne te disais "salut, je suis parano, toi bel inconnu peux tu m'aider?" (Humour)
     
    Ensuite, tu as parlé d'eczéma et là encore prudence, tout comme les allergies et etc. Il est vrai que certaines sont psychosomatiques et d'autres peuvent être augmentées par le stress. Il est donc nécessaire que la personne qui te demande soit clairement informée de ce qu'elle a ! Si effectivement, il y a un feu vert d'un médecin alors "l'hypnothérapeute" pourra apprendre aux patients à gérer leurs stress par exemple. Le terme de guérison est très difficile à employer, on parlera plutôt d'aide. 
     
    En conclusion, prudence, prudence, prudence ! Aussi, on pourrait ajouter à cela que si tu venais à proposer un thérapeute essayer d'en proposer plutôt plusieurs : Tu lui laisse son libre arbitre ainsi mais aussi, le patient s'investie dans sa future thérapie. 
     
    N'hésitez pas à ajouter !
  7. Upvote
    Prisci-Hypnotise a reçu une réputation de Kerryl alias Pops dans Petit traité de la thérapie!   
    Ronald, je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait que l'hypnose de rue ouvre des portes. Personnellement, je dirais que c'est la psycho qui m'a faite me tourner vers la street, mais ça c'est mon cas ^^ Peu importe, d'ailleurs, bien sûre qu'en découvrant la street, en la pratiquant, j'ai voulu découvrir la thérapie derrière. Mais il n'empêche, que sur le forum, je n'ai jamais fait état de quelconque protocole parce que donner des conseils thérapeutiques via des topics, cela me semble dangereux pour la personne. Rappelons que ce qui marche régulièrement peut être néfaste pour un patient donné à cause de son histoire ou etc. Mais sur ce point, il me semble que l'on est d'accord. 
     
    L'orientation vers un thérapeute compétent et formé pourquoi pas.. Mais c'est une responsabilité que l'on prend quand on fait cela. Aussi, la page hypnose sur facebook est top pour ça  

    Il y a quelques temps nous ne parlions pas du tout sur le forum de thérapie et c'était tout de suite recadrer car si on laisse une porte entre-ouverte il va falloir que les nouvelles règles soient établies

    Si, j'ai ouvert ce topic c'est bien pour ouvrir une discussion. Quant au flicage, personnellement, j'aurais du mal à ne pas lire attentivement tout ce qui se dis sur la thérapie et ce, n'ont pas dans le but d'engueuler des gens ou que sais-je mais seulement pour informer. 
  8. Upvote
    Prisci-Hypnotise a reçu une réputation de DianeV dans Petit traité de la thérapie!   
    Hé oui, diagnostic et guérison appartient au corps médical. En pratique, je trouve ça pas plus mal, personnellement, quand je suis en stage avec la psychiatre et qu'elle doit annoncer à des parents que leur enfant a un autisme ou retard mental, je peux vous dire que je suis bien contente de ne pas avoir à le faire. 
     
    De plus, il y a plusieurs maladies dont on ne "guérit" pas et ou il s'agira d'apprendre à vivre avec.
     
    Enfin, ce n'est pas parce qu'une personne n'a plus de symptôme qu'elle ait guérie. Certains ont besoin d'aller plus loin que cela. 
  9. Upvote
    Prisci-Hypnotise a reçu une réputation de neuneutrinos dans Petit traité de la thérapie!   
    Alors, c'est là que ça se corse un peu vrai dire. Guérison et hypnothérapie ne font pas bon ménage, ceux qui guérissent ou aident à la guérison sont des professionnels de la santé. Pour être rigoureuse, je vais plutôt parler d'indication thérapeutique et d'utilisation de l'hypnose. 
     
    L'hypnose est reconnue comme aidante notamment au niveau des troubles anxieux : Phobie spécifique (Peur des araignées et etc), phobie sociale, Trouble panique avec ou sans agoraphobie, Stress post-traumatique. Mais aussi dans le domaines des addictions et des troubles alimentaire. 
     
    Ceci étant dit, si l'état modifié de conscience est parfaitement maîtrisé,  l'emc peut être une aide dans les troubles plus graves comme les troubles psychotiques ou encore borderline. Cependant, dans ces cas là, il y a accord du médecin et une discussion dans le meilleur des cas. Mais bon, si le thérapeute connaît et maîtrise son sujet, il le fera instinctivement. Aussi, tu n'aurais pas (beaucoup?) de chance si une personne te disais "salut, je suis parano, toi bel inconnu peux tu m'aider?" (Humour)
     
    Ensuite, tu as parlé d'eczéma et là encore prudence, tout comme les allergies et etc. Il est vrai que certaines sont psychosomatiques et d'autres peuvent être augmentées par le stress. Il est donc nécessaire que la personne qui te demande soit clairement informée de ce qu'elle a ! Si effectivement, il y a un feu vert d'un médecin alors "l'hypnothérapeute" pourra apprendre aux patients à gérer leurs stress par exemple. Le terme de guérison est très difficile à employer, on parlera plutôt d'aide. 
     
    En conclusion, prudence, prudence, prudence ! Aussi, on pourrait ajouter à cela que si tu venais à proposer un thérapeute essayer d'en proposer plutôt plusieurs : Tu lui laisse son libre arbitre ainsi mais aussi, le patient s'investie dans sa future thérapie. 
     
    N'hésitez pas à ajouter !
  10. Upvote
    Prisci-Hypnotise a reçu une réputation de neuneutrinos dans [Toulouse] Apaiser une phobie   
    Bonjour à tous,
     
    Je vais sûrement être embétante mais tant pis ! 
     
    J'ai lu que quelqu'un a posté le script d'une séance pour réguler une phobie grâce à la technique de l'écran ma question étant donc : Est ce que cela à vraiment sa place ici ? Les apprentis sorciers grouillent, la phobie, ce n'est pas si simple que cela et peut être empirée ou généralisée à d'autres situations, ne l'oublions pas
     
    Ensuite, Cachou, je ne sais pas si les mécanismes de la phobie t'ont été expliqué mais cela t'aidera sûrement. Soyons, clair et précis autant que possible.

    1. les causes du développement de la phobie sont multiples, apprentissage par imitation, apprentissage de la peur suite à un traumatisme, système de croyance auquel tu as adhéré petit à petit ... Le pourquoi du trouble n'est pas un passage obligatoire, c'est pourquoi on peut se demander comment cela se maintien plutôt.

    2. Le maintien. Lorsque l'on a une peur le principal problème c'est que l'on évite toutes situations nous confrontant à la situation. Ainsi, il est plausible que lorsque tu vois un chien, l'entende.. tu l'évites ainsi toute anxiété descend instantanément. Le problème c'est que petit à petit tu as appris que pour aller mieux il fallait éviter mais que plus tu évites et plus tu accrois ta crainte des chiens et plus tu accrois et plus tu évites rapidement la situation. 

    3. Sortir du cercle non-vertueux (parce que vicieux c'est moche) : Il faut savoir, que lorsque tu as une peur, tu sécrètes les hormones du stress et que c'est à cause d'elle que tu sens ton coeur s’accélère ou je ne sais quels symptômes de ta peur. Mais le corps a des ressources non infinis de ces hormones, ainsi, si tu as attends suffisamment, les sensations de stress s'arrêteront par elle même (on parle de 30 à 40 minutes pour réduire de moitié face à l'objet phobique).

    Tout ceci pour te dire qu'il existe plein de moyen de soigner sa phobie et que rien n'est perdu ! Si la méthode du thérapeute ne te conviens pas n'hésite pas à l'arrêter au milieu de la séance. Il est là pour toi, pour s'adapter à toi et non pas pour réciter une page de livre. Aussi, tu peux aussi lui demander des explications sur sa façon de procéder et ton trouble si cela t'aide.
     
  11. Upvote
    Prisci-Hypnotise a reçu une réputation de Vincent999 dans Une nouvelle vidéo   
    Alors voilà, je vous présente ma dernière vidéo non seulement parce que c'est la dernière mais aussi parce que j'en suis fière! Sourire, rire, humour et simplicité voilà j'espère que ça vous plaira ! N'hésitez pas à m'faire des retours ici ou directement sur la vidéo !

    https://www.youtube.com/watch?v=J_jVFY6YORM
  12. Upvote
    Prisci-Hypnotise a reçu une réputation de hypnoroulettes dans je me présente   
    Bonjour à toi et bienvenue =)
     
    Plusieurs choses dans ton message. Tout d'abord, le titre d'hypnothérapeute n'est pas protégé légalement. Par contre, effectivement, toute tentative de diagnostic, la gestion d'une anesthésie, le faite de dire que l'on peut guérir les pathologies somatiques et bel et bien un usage illégal de la médecine.  Les D.U dont tu parles existent et sont réservés au corps médical effectivement. Ceci étant dit, l'hypnothérapie n'a pas pour vocation de guérir une pathologie mais d'accompagner le patient. 

    Tant mieux que tu ne te considère pas comme un concurrent sinon, je pense que tu aurais concurrencé tout seul Au moins, c'est la victoire assurée, nous sommes sur un forum d'échange tout simplement.

    Hypnose et hallucinations ? Aujourd'hui, l'on sait qu'effectivement sous hypnose les suggestions passent comme telles, c'est à dire qu'elles sont perçues comme étant réelle. Pour autant, dire que l'on risque de bloquer une personne la dedans... Il me semble qu'il y a un monde. Aussi, ne reste pas bloquer dans une hallucination qui veut.. Si une personne a des tendances hallucinatoires c'est qu'elle a une pathologie auquel cas une simple parole, acte.. pourrait l'amener à décompenser et ce même à "l'état de conscience non modifiée". Aujourd'hui je ne suis pas sûre que l'on peut comparer l'état d'hypnose à la prise d'acide. Mais si tu as des recherches solides qui vont dans ce sens, je veux bien que tu m'en fasse part en privé. 
  13. Upvote
    Prisci-Hypnotise ont aimé un message de Jean-Emmanuel dans Petit traité de la thérapie!   
    Le problème n'étant pas de savoir ce qu'il se passe dans les faits, mais ce qu'il est légal ou non de dire / faire en fonction de nos lois. En France, "guérison" est un mot réservé au corps médical. Va dire sur ton site que tu guéris des gens avec l'hypnose, et je peux t'assurer que la confédération des médecins ne tardera pas à t'envoyer un joli courrier de rappel à l'ordre.
  14. Upvote
    Prisci-Hypnotise a reçu une réputation de Fatlypoz dans [Toulouse] Apaiser une phobie   
    La conversation est vivante et bon enfant, pas d'émeute
  15. Upvote
    Prisci-Hypnotise a reçu une réputation de Asharas dans [Toulouse] Apaiser une phobie   
    Désolée, je vais insister. L'hypnose, ce n'est pas seulement apprendre à utiliser son imagination, c'est une façon d'appréhender le changement. L'hypnothérapie, c'est aussi une détermination d'objectif, l'étude des niveaux logiques et la mise en pratique d'une séance adaptée au patient. Il n'y a rien de simple la dedans. 
    La phobie, comme apprentissage rapide. Je suis désolée, mais toutes les phobies ne sont pas réactives à un traumatisme, une phobie souvent ça se nourrit au jour le jour ! C'est un apprentissage en tant que tel. 
    "Il ne s'agit pas d'une psychanalyse" ? Qui a dit que je parlais de psychanalyse, je parle de modèle théorique cognitif et comportementaux. Modèle sur lesquels s'appuient de plus en plus l'hypnothérapie et inversement.  Si ça ne marche pas il n'y a pas d'apprentissage ? Si ça ne marche c'est peut être qu'un thérapeute un trop pressé et qui voulait seulement trois séances est passé à côté de quelque chose. 
    "La psychothérapie n'est pas utile" Je n'ai pas proposé de thérapie me semble t-il d'une part. D'autre part, il n'y a que le patient pour dire cela, une phobie c'est une souffrance, il ne faudrait pas l'oublier. 
  16. Upvote
    Prisci-Hypnotise ont aimé un message de DianeV dans Petit traité de la thérapie!   
    Techniquement de dire qu'on puisse SOIGNER ou TRAITER quoi que ce soit en hypnothérapie sans être psychothérapeute, c'est très très délicat.
    Il est plus approprié de parler d'aide ou d'accompagnement !
    MAJ: Prici a été plus rapide et vachement plus complète que moi dans sa réponse haha
  17. Upvote
    Prisci-Hypnotise a reçu une réputation de DianeV dans Petit traité de la thérapie!   
    Alors, c'est là que ça se corse un peu vrai dire. Guérison et hypnothérapie ne font pas bon ménage, ceux qui guérissent ou aident à la guérison sont des professionnels de la santé. Pour être rigoureuse, je vais plutôt parler d'indication thérapeutique et d'utilisation de l'hypnose. 
     
    L'hypnose est reconnue comme aidante notamment au niveau des troubles anxieux : Phobie spécifique (Peur des araignées et etc), phobie sociale, Trouble panique avec ou sans agoraphobie, Stress post-traumatique. Mais aussi dans le domaines des addictions et des troubles alimentaire. 
     
    Ceci étant dit, si l'état modifié de conscience est parfaitement maîtrisé,  l'emc peut être une aide dans les troubles plus graves comme les troubles psychotiques ou encore borderline. Cependant, dans ces cas là, il y a accord du médecin et une discussion dans le meilleur des cas. Mais bon, si le thérapeute connaît et maîtrise son sujet, il le fera instinctivement. Aussi, tu n'aurais pas (beaucoup?) de chance si une personne te disais "salut, je suis parano, toi bel inconnu peux tu m'aider?" (Humour)
     
    Ensuite, tu as parlé d'eczéma et là encore prudence, tout comme les allergies et etc. Il est vrai que certaines sont psychosomatiques et d'autres peuvent être augmentées par le stress. Il est donc nécessaire que la personne qui te demande soit clairement informée de ce qu'elle a ! Si effectivement, il y a un feu vert d'un médecin alors "l'hypnothérapeute" pourra apprendre aux patients à gérer leurs stress par exemple. Le terme de guérison est très difficile à employer, on parlera plutôt d'aide. 
     
    En conclusion, prudence, prudence, prudence ! Aussi, on pourrait ajouter à cela que si tu venais à proposer un thérapeute essayer d'en proposer plutôt plusieurs : Tu lui laisse son libre arbitre ainsi mais aussi, le patient s'investie dans sa future thérapie. 
     
    N'hésitez pas à ajouter !
  18. Upvote
    Prisci-Hypnotise a reçu une réputation de Squinky dans Petit traité de la thérapie!   
    Bonjour à tous,
     
    Comme je ne veux pas passer pour celle qui emmerde le monde sur certains topics, je vais déjà brièvement me représenter. Je suis Prici, actuellement en master de Psychologie spécialisé en Thérapie Cognitive et Comportement, par le passé, j’ai fait près d’une centaine d’heure avec des hypnothérapeutes (Hypnose humaniste et éricksonienne) et je suis actuellement en stage auprès d’une psychiatre qui pratique les TCC. Mais aussi passionnée de street (tout comme vous) depuis plus de 2 ans.
     
    Si j’écris ce topic aujourd’hui, c’est que je pars d’un constat : Les topics autours de la thérapie fleurissent alors que ce n’est pas le lieu et qu’en plus de cela les informations données y sont souvent erronées. Du coup, s’en suivent des débats d’intuition qui n’ont pas lieu d’être et qui seront forcément mal compris par les uns ou les autres. Donc faisons un petit dictionnaire des termes.
     
    I)                    Les titres
     
    ·         Le psychiatre : Il s’agit, d’un médecin ayant choisi comme spécialité la psychiatrie. Il est le seul à pouvoir donner un diagnostic officiellement. Même un psychologue n’en a pas l’habilité. De plus, il peut être amené à prescrire des médicaments ou faire des thérapies.
     
    ·         Le psychologue : Il s’agit d’une personne ayant suivi un master de psychologie. Il peut être spécialisé en psychopathologie et clinique d’orientation analytique ou TCC. Mais aussi en psychologie du travail par exemple. A noter : Légalement, les spécialisations n’existent pas.
     
     
    ·         Le psychothérapeute : Aujourd’hui et ce depuis quelques années, le terme de psychothérapeute est un terme protégé ! N’est psychothérapeute seulement celui ayant suivi une formation médicale ou en psychologie puis une formation de psychothérapie dans un domaine reconnu.
    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=A7B434C26C7772DBBAF4BC72B1D6FBB7.tpdila18v_3?cidTexte=JORFTEXT000025823878&categorieLien=id
     
    ·         L’hypnothérapeute : Ce terme n’est pas protégé légalement ainsi tout le monde peut s’auto proclamé hypnothérapeute. Pour autant, il existe des écoles qui inculquent les fondements ainsi que les techniques d’hypnose ! Il est donc vivement recommandé de suivre ces formations (dans leur ensemble) ou de vérifier les compétences de l’hypnothérapeute qui va vous suivre.
     
    ·         Aussi, j’ai vu que quelqu’un parlé de terme protégé en hypnose. Il existe en France des DU (diplôme universitaire) consacrés à l’hypnose. Dans certain de ces DU, seul le personnel soignant (médecin, infirmier…) peuvent y accéder. On parle alors d’hypnose médicale.   Cf : Le DU d’hypnose médicale de la Salpêtrière.
     
     
    II)                  La psychopathologie
     
    Branche de la psychologie qui a pour objet l'étude comparée des processus normaux et pathologiques de la vie psychique. Larousse en ligne.
     
    Pour préciser tout cela,  il s’agit de la connaissance de la maladie. Les maladies sont des syndromes c’est-à-dire un ensemble de symptômes qui sont référencés  (Par exemple DSM IV – TR ou CIM 10). Dans cette connaissance, on y retrouve, les étiologies possibles de la maladie, ce qui la différencie d’autres maladies, les mécanismes propres à cette maladie et j’en passe….Mais il faut ajouter à cela que chaque maladie psychiatrique et en perpétuelle évolution, qu’il y a de nombreux changement et qu’il faut les prendre en compte.
    En somme, n’est pas thérapeute qui veut ! Vous ne pouvez faire l’économie de ces choses et si vous voulez discuter de la pathologie, faite le au mieux (renseignez-vous) et de préférence ailleurs (à mon sens). Beaucoup de maladies souffrent de préjugés. Pour les thérapies, il en va de même, il faut les connaître et savoir celles qui sont plus ou moins conseillées selon les études scientifiques mais aussi selon les attentes du patient. Ne soyez pas partial : si vous voulez vraiment l’aider donner lui de bonnes références et explications.
     
    En conclusion, si l’hypnose souffre c’est avant à cause des représentations que l’on en a, chacun son métier, chacun sa passion et chacun sa vie. Il faut savoir être rigoureux si l’on veut promouvoir la thérapie en hypnose et ça passe par en connaître les forces et les limites. Ce topic a pour but d’ouvrir aux questions et d’échanger vis-à-vis de cela. Il ne s’agit en aucun cas de parler de son trouble ou de la façon de la soigner. 
  19. Upvote
    Prisci-Hypnotise a reçu une réputation de kaedrim dans Concours vidéo Street Hypnose   
    Je pense que tu ouvres la porte à un vaste débat ! Les techniques d'hypnose se travaille à mon avis. Mais effectivement, en apparence on voit surtout le jusqu'où peut aller un volontaire et cela peut être impressionant. Personnellement, aujourd'hui lorsque je regarde une vidéo, je m'attarde sur les suggestions, la capacité à rebondir, le flux de parole, les gestes d'ancrages...  
  20. Upvote
    Prisci-Hypnotise a reçu une réputation de DianeV dans Petit traité de la thérapie!   
    Ronald, je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait que l'hypnose de rue ouvre des portes. Personnellement, je dirais que c'est la psycho qui m'a faite me tourner vers la street, mais ça c'est mon cas ^^ Peu importe, d'ailleurs, bien sûre qu'en découvrant la street, en la pratiquant, j'ai voulu découvrir la thérapie derrière. Mais il n'empêche, que sur le forum, je n'ai jamais fait état de quelconque protocole parce que donner des conseils thérapeutiques via des topics, cela me semble dangereux pour la personne. Rappelons que ce qui marche régulièrement peut être néfaste pour un patient donné à cause de son histoire ou etc. Mais sur ce point, il me semble que l'on est d'accord. 
     
    L'orientation vers un thérapeute compétent et formé pourquoi pas.. Mais c'est une responsabilité que l'on prend quand on fait cela. Aussi, la page hypnose sur facebook est top pour ça  

    Il y a quelques temps nous ne parlions pas du tout sur le forum de thérapie et c'était tout de suite recadrer car si on laisse une porte entre-ouverte il va falloir que les nouvelles règles soient établies

    Si, j'ai ouvert ce topic c'est bien pour ouvrir une discussion. Quant au flicage, personnellement, j'aurais du mal à ne pas lire attentivement tout ce qui se dis sur la thérapie et ce, n'ont pas dans le but d'engueuler des gens ou que sais-je mais seulement pour informer. 
  21. Upvote
    Prisci-Hypnotise a reçu une réputation de bob28 dans Petit traité de la thérapie!   
    Bonjour à tous,
     
    Comme je ne veux pas passer pour celle qui emmerde le monde sur certains topics, je vais déjà brièvement me représenter. Je suis Prici, actuellement en master de Psychologie spécialisé en Thérapie Cognitive et Comportement, par le passé, j’ai fait près d’une centaine d’heure avec des hypnothérapeutes (Hypnose humaniste et éricksonienne) et je suis actuellement en stage auprès d’une psychiatre qui pratique les TCC. Mais aussi passionnée de street (tout comme vous) depuis plus de 2 ans.
     
    Si j’écris ce topic aujourd’hui, c’est que je pars d’un constat : Les topics autours de la thérapie fleurissent alors que ce n’est pas le lieu et qu’en plus de cela les informations données y sont souvent erronées. Du coup, s’en suivent des débats d’intuition qui n’ont pas lieu d’être et qui seront forcément mal compris par les uns ou les autres. Donc faisons un petit dictionnaire des termes.
     
    I)                    Les titres
     
    ·         Le psychiatre : Il s’agit, d’un médecin ayant choisi comme spécialité la psychiatrie. Il est le seul à pouvoir donner un diagnostic officiellement. Même un psychologue n’en a pas l’habilité. De plus, il peut être amené à prescrire des médicaments ou faire des thérapies.
     
    ·         Le psychologue : Il s’agit d’une personne ayant suivi un master de psychologie. Il peut être spécialisé en psychopathologie et clinique d’orientation analytique ou TCC. Mais aussi en psychologie du travail par exemple. A noter : Légalement, les spécialisations n’existent pas.
     
     
    ·         Le psychothérapeute : Aujourd’hui et ce depuis quelques années, le terme de psychothérapeute est un terme protégé ! N’est psychothérapeute seulement celui ayant suivi une formation médicale ou en psychologie puis une formation de psychothérapie dans un domaine reconnu.
    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=A7B434C26C7772DBBAF4BC72B1D6FBB7.tpdila18v_3?cidTexte=JORFTEXT000025823878&categorieLien=id
     
    ·         L’hypnothérapeute : Ce terme n’est pas protégé légalement ainsi tout le monde peut s’auto proclamé hypnothérapeute. Pour autant, il existe des écoles qui inculquent les fondements ainsi que les techniques d’hypnose ! Il est donc vivement recommandé de suivre ces formations (dans leur ensemble) ou de vérifier les compétences de l’hypnothérapeute qui va vous suivre.
     
    ·         Aussi, j’ai vu que quelqu’un parlé de terme protégé en hypnose. Il existe en France des DU (diplôme universitaire) consacrés à l’hypnose. Dans certain de ces DU, seul le personnel soignant (médecin, infirmier…) peuvent y accéder. On parle alors d’hypnose médicale.   Cf : Le DU d’hypnose médicale de la Salpêtrière.
     
     
    II)                  La psychopathologie
     
    Branche de la psychologie qui a pour objet l'étude comparée des processus normaux et pathologiques de la vie psychique. Larousse en ligne.
     
    Pour préciser tout cela,  il s’agit de la connaissance de la maladie. Les maladies sont des syndromes c’est-à-dire un ensemble de symptômes qui sont référencés  (Par exemple DSM IV – TR ou CIM 10). Dans cette connaissance, on y retrouve, les étiologies possibles de la maladie, ce qui la différencie d’autres maladies, les mécanismes propres à cette maladie et j’en passe….Mais il faut ajouter à cela que chaque maladie psychiatrique et en perpétuelle évolution, qu’il y a de nombreux changement et qu’il faut les prendre en compte.
    En somme, n’est pas thérapeute qui veut ! Vous ne pouvez faire l’économie de ces choses et si vous voulez discuter de la pathologie, faite le au mieux (renseignez-vous) et de préférence ailleurs (à mon sens). Beaucoup de maladies souffrent de préjugés. Pour les thérapies, il en va de même, il faut les connaître et savoir celles qui sont plus ou moins conseillées selon les études scientifiques mais aussi selon les attentes du patient. Ne soyez pas partial : si vous voulez vraiment l’aider donner lui de bonnes références et explications.
     
    En conclusion, si l’hypnose souffre c’est avant à cause des représentations que l’on en a, chacun son métier, chacun sa passion et chacun sa vie. Il faut savoir être rigoureux si l’on veut promouvoir la thérapie en hypnose et ça passe par en connaître les forces et les limites. Ce topic a pour but d’ouvrir aux questions et d’échanger vis-à-vis de cela. Il ne s’agit en aucun cas de parler de son trouble ou de la façon de la soigner. 
  22. Upvote
    Prisci-Hypnotise a reçu une réputation de Alephias dans Petit traité de la thérapie!   
    Bonjour à tous,
     
    Comme je ne veux pas passer pour celle qui emmerde le monde sur certains topics, je vais déjà brièvement me représenter. Je suis Prici, actuellement en master de Psychologie spécialisé en Thérapie Cognitive et Comportement, par le passé, j’ai fait près d’une centaine d’heure avec des hypnothérapeutes (Hypnose humaniste et éricksonienne) et je suis actuellement en stage auprès d’une psychiatre qui pratique les TCC. Mais aussi passionnée de street (tout comme vous) depuis plus de 2 ans.
     
    Si j’écris ce topic aujourd’hui, c’est que je pars d’un constat : Les topics autours de la thérapie fleurissent alors que ce n’est pas le lieu et qu’en plus de cela les informations données y sont souvent erronées. Du coup, s’en suivent des débats d’intuition qui n’ont pas lieu d’être et qui seront forcément mal compris par les uns ou les autres. Donc faisons un petit dictionnaire des termes.
     
    I)                    Les titres
     
    ·         Le psychiatre : Il s’agit, d’un médecin ayant choisi comme spécialité la psychiatrie. Il est le seul à pouvoir donner un diagnostic officiellement. Même un psychologue n’en a pas l’habilité. De plus, il peut être amené à prescrire des médicaments ou faire des thérapies.
     
    ·         Le psychologue : Il s’agit d’une personne ayant suivi un master de psychologie. Il peut être spécialisé en psychopathologie et clinique d’orientation analytique ou TCC. Mais aussi en psychologie du travail par exemple. A noter : Légalement, les spécialisations n’existent pas.
     
     
    ·         Le psychothérapeute : Aujourd’hui et ce depuis quelques années, le terme de psychothérapeute est un terme protégé ! N’est psychothérapeute seulement celui ayant suivi une formation médicale ou en psychologie puis une formation de psychothérapie dans un domaine reconnu.
    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=A7B434C26C7772DBBAF4BC72B1D6FBB7.tpdila18v_3?cidTexte=JORFTEXT000025823878&categorieLien=id
     
    ·         L’hypnothérapeute : Ce terme n’est pas protégé légalement ainsi tout le monde peut s’auto proclamé hypnothérapeute. Pour autant, il existe des écoles qui inculquent les fondements ainsi que les techniques d’hypnose ! Il est donc vivement recommandé de suivre ces formations (dans leur ensemble) ou de vérifier les compétences de l’hypnothérapeute qui va vous suivre.
     
    ·         Aussi, j’ai vu que quelqu’un parlé de terme protégé en hypnose. Il existe en France des DU (diplôme universitaire) consacrés à l’hypnose. Dans certain de ces DU, seul le personnel soignant (médecin, infirmier…) peuvent y accéder. On parle alors d’hypnose médicale.   Cf : Le DU d’hypnose médicale de la Salpêtrière.
     
     
    II)                  La psychopathologie
     
    Branche de la psychologie qui a pour objet l'étude comparée des processus normaux et pathologiques de la vie psychique. Larousse en ligne.
     
    Pour préciser tout cela,  il s’agit de la connaissance de la maladie. Les maladies sont des syndromes c’est-à-dire un ensemble de symptômes qui sont référencés  (Par exemple DSM IV – TR ou CIM 10). Dans cette connaissance, on y retrouve, les étiologies possibles de la maladie, ce qui la différencie d’autres maladies, les mécanismes propres à cette maladie et j’en passe….Mais il faut ajouter à cela que chaque maladie psychiatrique et en perpétuelle évolution, qu’il y a de nombreux changement et qu’il faut les prendre en compte.
    En somme, n’est pas thérapeute qui veut ! Vous ne pouvez faire l’économie de ces choses et si vous voulez discuter de la pathologie, faite le au mieux (renseignez-vous) et de préférence ailleurs (à mon sens). Beaucoup de maladies souffrent de préjugés. Pour les thérapies, il en va de même, il faut les connaître et savoir celles qui sont plus ou moins conseillées selon les études scientifiques mais aussi selon les attentes du patient. Ne soyez pas partial : si vous voulez vraiment l’aider donner lui de bonnes références et explications.
     
    En conclusion, si l’hypnose souffre c’est avant à cause des représentations que l’on en a, chacun son métier, chacun sa passion et chacun sa vie. Il faut savoir être rigoureux si l’on veut promouvoir la thérapie en hypnose et ça passe par en connaître les forces et les limites. Ce topic a pour but d’ouvrir aux questions et d’échanger vis-à-vis de cela. Il ne s’agit en aucun cas de parler de son trouble ou de la façon de la soigner. 
  23. Upvote
    Prisci-Hypnotise ont aimé un message de Grum-Lee dans [Toulouse] Apaiser une phobie   
    @prici,
    Merci pour tes recadrages sur la thérapie, je les trouve claires et très utiles, pour ne pas dire nécessaires parfois.
    +1
  24. Upvote
    Prisci-Hypnotise ont aimé un message de RONALD dans Petit traité de la thérapie!   
    Prici, Gandalf, je n'ai pas dit que Prici fait du flicage de plus j'ai stipuler que j'aimais son post et je suis entièrement d'accord avec vous sur le fait de ne donner aucun conseil thérapeutique ce n'est pas notre rôle et c'est ce que nous disons tous les 3 dans ce post, ce qui me dérange c'est de mettre des limites établir des règles dans les échanges, de ne parler que de street par exemple.
     
    c'est important et enrichissant pour nous tous de pouvoir partager dans différents domaines lier à l'hypnose et si ça doit partir en live quand un streeteur donne un conseil thérapeutique il y a un administrateur ou nous même qui pouvons réorienter  en expliquant simplement que cela n'est pas notre rôle.
  25. Upvote
    Prisci-Hypnotise a reçu une réputation de Tularen dans Petit traité de la thérapie!   
    Bonjour à tous,
     
    Comme je ne veux pas passer pour celle qui emmerde le monde sur certains topics, je vais déjà brièvement me représenter. Je suis Prici, actuellement en master de Psychologie spécialisé en Thérapie Cognitive et Comportement, par le passé, j’ai fait près d’une centaine d’heure avec des hypnothérapeutes (Hypnose humaniste et éricksonienne) et je suis actuellement en stage auprès d’une psychiatre qui pratique les TCC. Mais aussi passionnée de street (tout comme vous) depuis plus de 2 ans.
     
    Si j’écris ce topic aujourd’hui, c’est que je pars d’un constat : Les topics autours de la thérapie fleurissent alors que ce n’est pas le lieu et qu’en plus de cela les informations données y sont souvent erronées. Du coup, s’en suivent des débats d’intuition qui n’ont pas lieu d’être et qui seront forcément mal compris par les uns ou les autres. Donc faisons un petit dictionnaire des termes.
     
    I)                    Les titres
     
    ·         Le psychiatre : Il s’agit, d’un médecin ayant choisi comme spécialité la psychiatrie. Il est le seul à pouvoir donner un diagnostic officiellement. Même un psychologue n’en a pas l’habilité. De plus, il peut être amené à prescrire des médicaments ou faire des thérapies.
     
    ·         Le psychologue : Il s’agit d’une personne ayant suivi un master de psychologie. Il peut être spécialisé en psychopathologie et clinique d’orientation analytique ou TCC. Mais aussi en psychologie du travail par exemple. A noter : Légalement, les spécialisations n’existent pas.
     
     
    ·         Le psychothérapeute : Aujourd’hui et ce depuis quelques années, le terme de psychothérapeute est un terme protégé ! N’est psychothérapeute seulement celui ayant suivi une formation médicale ou en psychologie puis une formation de psychothérapie dans un domaine reconnu.
    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=A7B434C26C7772DBBAF4BC72B1D6FBB7.tpdila18v_3?cidTexte=JORFTEXT000025823878&categorieLien=id
     
    ·         L’hypnothérapeute : Ce terme n’est pas protégé légalement ainsi tout le monde peut s’auto proclamé hypnothérapeute. Pour autant, il existe des écoles qui inculquent les fondements ainsi que les techniques d’hypnose ! Il est donc vivement recommandé de suivre ces formations (dans leur ensemble) ou de vérifier les compétences de l’hypnothérapeute qui va vous suivre.
     
    ·         Aussi, j’ai vu que quelqu’un parlé de terme protégé en hypnose. Il existe en France des DU (diplôme universitaire) consacrés à l’hypnose. Dans certain de ces DU, seul le personnel soignant (médecin, infirmier…) peuvent y accéder. On parle alors d’hypnose médicale.   Cf : Le DU d’hypnose médicale de la Salpêtrière.
     
     
    II)                  La psychopathologie
     
    Branche de la psychologie qui a pour objet l'étude comparée des processus normaux et pathologiques de la vie psychique. Larousse en ligne.
     
    Pour préciser tout cela,  il s’agit de la connaissance de la maladie. Les maladies sont des syndromes c’est-à-dire un ensemble de symptômes qui sont référencés  (Par exemple DSM IV – TR ou CIM 10). Dans cette connaissance, on y retrouve, les étiologies possibles de la maladie, ce qui la différencie d’autres maladies, les mécanismes propres à cette maladie et j’en passe….Mais il faut ajouter à cela que chaque maladie psychiatrique et en perpétuelle évolution, qu’il y a de nombreux changement et qu’il faut les prendre en compte.
    En somme, n’est pas thérapeute qui veut ! Vous ne pouvez faire l’économie de ces choses et si vous voulez discuter de la pathologie, faite le au mieux (renseignez-vous) et de préférence ailleurs (à mon sens). Beaucoup de maladies souffrent de préjugés. Pour les thérapies, il en va de même, il faut les connaître et savoir celles qui sont plus ou moins conseillées selon les études scientifiques mais aussi selon les attentes du patient. Ne soyez pas partial : si vous voulez vraiment l’aider donner lui de bonnes références et explications.
     
    En conclusion, si l’hypnose souffre c’est avant à cause des représentations que l’on en a, chacun son métier, chacun sa passion et chacun sa vie. Il faut savoir être rigoureux si l’on veut promouvoir la thérapie en hypnose et ça passe par en connaître les forces et les limites. Ce topic a pour but d’ouvrir aux questions et d’échanger vis-à-vis de cela. Il ne s’agit en aucun cas de parler de son trouble ou de la façon de la soigner. 
×
×
  • Créer...